Comment bien préparer une randonnée?

"

Préparer une randonnée à la journée, ce n’est pas du tout compliqué! Par contre, c’est nécessaire de bien la planifier pour éviter de se retrouver dans des situations fâcheuses.

En effet, trop souvent, je vois des personnes qui ne sont pas suffisamment bien préparées sur les sentiers. Elles se mettent ainsi dans les conditions pour ne pas apprécier leur expérience, en plus de se mettre potentiellement en danger.

Voici donc les 10 étapes indispensables pour bien préparer vos prochaines randonnées!

1. Trouver l’itinéraire de la randonnée

Aujourd’hui, trouver une idée d’itinéraire pour planifier une randonnée est plus facile que jamais! On peut trouver des itinéraires en utilisant les ressources suivantes:

  • blogs et sites spécialisés
  • vidéos YouTube
  • réseaux sociaux (groupes Facebook, Instagram, TikTok, etc.)
  • guides touristiques
  • cartes topographiques
  • applications pour tracer des itinéraires (Komoot, OpenRunner, All Trails)

Pour plus d’informations sur la façon de trouver des itinéraires, vous pouvez écouter l’épisode 3: Comment trouver des itinéraires de randonnée et télécharger le Kit de démarrage de la randonneuse dans lequel j’ai compilé plus d’une vingtaine de ressources pour trouver des itinéraires.

 

2. Estimer le temps de parcours et la difficulté de l’itinéraire

Cette étape de la préparation d’une randonnée est importante pour s’assurer qu’on ne s’embarque pas dans une randonnée trop difficile pour notre niveau.

Pour savoir comment déterminer votre vitesse de marche et la durée d’une randonnée en fonction de cela, vous pouvez écouter l’épisode 7 dans lequel je décris la façon de faire.

Pour ce qui est de la difficulté de l’itinéraire, plusieurs facteurs la déterminent. Évidemment, elle variera énormément d’une personne à l’autre selon sa condition physique et son expérience en randonnée. Le poids du sac à dos porté aura aussi une incidence.

La difficulté d’un itinéraire sera principalement définie par la longueur de l’itinéraire, son dénivelé, l’inclinaison des descentes et des montées, sa technicité (obstacles à surmonter, utlisation des mains, présence d’équipement de sécurité, passsages exposés, etc.), le type de sol, l’altitude, etc. Les conditions météorologiques peuvent aussi influencer la difficulté d’un itinéraire.

Pour connaitre la difficulté d’un itinéraire, on peut se renseigner dans les guides, sur des blogs, sur les cartes topograpghiques ou demander dans des groupes Facebook. Par ailleurs, chaque pays a également son propre système de cotation de la difficulté d’une randonnée: 

Malgré tout, je vous encourage, surtout au début de votre pratique de la randonnée, à tenir un journal de bord où vous noterez les informations qui vous permettront de mieux évaluer la difficulté de différents types d’itinéraires pour VOUS. Vous trouverez un exemple de journal de bord dans le Kit de démarrage de la randonneuse.

 

3. Identifier des points de ravitaillement et un itinéraire alternatif en cas de problème

Même en partant seulement pour la journée, c’est important d’avoir une idée des différents endroits le long de l’itinéraire où l’on pourra trouver de l’eau (fontaine, source, refuge, etc.) et éventuellement de la nourriture si on désire manger dans un refuge. On ne sait jamais ce qui peut arriver durant une randonnée, donc mieux vaut être préparée.

C’est aussi pour cette raison que je vous conseille de toujours vérifier s’il y a des façons de raccourcir l’itinéraire ou de rejoindre des centres habités s’il devait y avoir un problème durant votre randonnée.

 

4. S’informer sur la façon de rejoindre l’itinéraire

Choisissez le moyen de transport que vous allez utiliser pour vous rendre au point de départ de votre itinéraire et pour quitter le point d’arrivée (s’il est différent du point de départ).

Si vous y aller en auto, vérifiez toujours la disponibilité du stationnement. Dans les zones très touristiques, il est souvent plus avantageux de stationner dans la ville la plus proche et de prendre une navette, par exemple.

Et si vous ne faites pas une boucle, vérifiez bien qu’il y ait un moyen de revenir à votre point de départ et prenez en note les horaires de passage (surtout celui de la dernière course). Dans de tels cas, assurez-vous que vous avez suffisamment de temps pour faire l’itinéraire pour ne pas rater la dernière course!

Finalement, en montagne, certains itinéraires peuvent être raccourcis par l’utilisation de télé-sièges. Là encore, vérifiez bien les horaires!

 

5. Imprimer une copie de votre itinéraire et le télécharger en mode hors ligne sur votre téléphone

Une fois que vous avez déterminé votre itinéraire, assurez-vous d’apporter une copie papier de celui-ci (soit en apportant la carte topographique de la zone dans laquelle se trouve l’itinéraire, en imprimant l’itinéraire trouvé en ligne, ou en imprimant l’itinéraire tracé sur un programme).

Téléchargez également en mode hors ligne votre itinéraire sur votre téléphone (sur l’app utilisée pour tracer votre parcours ou en téléchargeant les traces GPX en ligne et en utilisant une app comme GPX reader) ou votre GPS.

C’est important d’avoir les deux formats, au cas où quelque chose arrive à l’un des deux supports.

 

6. Vérifier les conditions météorologiques prévues

Si votre randonnée se déroule en montagne, c’est particulièrement important de vérifier la météo avant de partir, car le temps peut changer très rapidement en altitude. Et de mauvaises conditions météorologiques en altitude, ça peut être très dangereux (risques de foudre, brouillard, fortes précipitations, etc.).

Si de la pluie est annoncée, ça ne veut pas nécessairement dire qu’il faut annuler votre randonnée. Par contre, il faut faire plus attention au choix de l’itinéraire et vérifier les prévisions pour la quantité de pluie prévue, la visibilité, le risque d’orage ainsi que le refroidissement éolien.

 

7. Préparer le sac à dos avec tout le matériel nécessaire selon les conditions météo et l’itinéraire

Une fois la météo consultée, choisissez votre habillement en conséquence. Dans tous les cas, vous devriez toujours apporter une veste imperméable avec vous. S’il annonce froid, apportez suffisamment de secondes couches pour vous garder au chaud.

Pour avoir une liste complète du matériel à apporter lors de vos randonnées, vous pouvez télécharger le Kit de démarrage de la randonneuse.

 

8. Préparer le repas, les collations et l’eau

Préparez suffisamment de nourriture et d’eau pour la randonnée prévue.

Pour la nourriture, je vous conseille de manger quelque chose toutes les heures (barre de céréales, poignée de noix et/ou de fruits secs, fromage, fruit ou légume, etc.), donc prévoyez suffisamment de colations. Si votre randonnée risque de durée au-delà de midi, apportez également un repas.

Pour l’eau, la quantité à apporter variera selon plusieurs facteurs, dont votre transpiration, la température extérieure et la possibilité de vous ravitailler sur l’itinéraire. De façon générale, il est conseillé d’apporter deux litres d’eau pour une journée de randonnée de difficulté moyenne. S’il fait chaud, apportez au moins un litre en plus.

Je vous encourage à faire attention à la quantité d’eau que vous buvez lors de vos randonnées pour ensuite être en mesure de mieux évaluer la quantité d’eau à apporter.

 

9. Laisser une copie de votre itinéraire et une estimation de votre heure de retour à quelqu’un

Étape super importante! Il faut toujours informer quelqu’un de vos plans de randonnée au cas où quelque chose vous arrive sur le sentier.

Et bien sûr, il ne faut surtout pas oublier de prévenir la personne une fois de retour!

 

10. Profiter de la randonnée!

En ayant fait cette préparation en amont de votre randonnée, vous pourrez profiter de votre randonnée de façon plus sereine. Bien sûr, une bonne préparation n’empêche pas que des imprévus ou des accidents puissent arriver, mais vous aurez au moins diminuer les facteurs de risque!

Comme vous pouvez le voir, il n’y a rien de bien sorcier à faire pour préparer une randonnée! Par contre, ces étapes sont essentielles pour partir à l’aventure de façon sécuritaire et diminuer les facteurs de risque.

Je vous souhaite donc une belle préparation pour vos prochaines sorties!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.